Méthode anti-tabac

Cessez de fumer en une seule séance !

Qu’est-ce que c’est ?

Grâce à une méthode au laser, sans prise de poids, garantie pendant 1 an et ce pour seulement 230 €, vous pouvez arrêter de fumer la cigarette et le cannabis ou de boire de l’alcool sans souffrir!

N’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus !

En quoi consiste la méthode laser ?

Elle permet de stopper le besoin de fumer. A l’aide d’un laser la dépendance à la nicotine est stoppée ! Plus de problème de prise de poids, de nervosité… Cette méthode fonctionne très bien. Et c’est pour cette raison qu’elle est garantie 1 an ! C’est-à-dire que s’il vous arrivait de rechuter, vous reviendriez gratuitement pour refaire une séance.
La méthode au laser agit sur la dépendance à la nicotine, la volonté, l’angoisse et la gestuelle principalement. Elle est également sûre, indolore et ne présente aucun effet secondaire indésirable.
Cette méthode utilise les mêmes principes que l’acupuncture, l’appareil remplaçant les aiguilles.
Le rayon laser stimule (sans endommager la peau) les plexus nerveux à des points bien précis par micro vibrations. Ces dernières excitent les terminaisons nerveuses visées sans rater un seul des points cibles, comme cela se produit parfois avec l’utilisation des aiguilles en acupuncture.

Quel est le principe de la méthode ?

Il s’agit de la laserothérapie. Comme le nom le laisse supposer, c’est un rayon laser très concentré mais dont l’intensité ne dépasse pas la puissance d’une ampoule de 60 watts qui va stimuler les méridiens concernés autour des oreilles, exactement comme l’acupuncture mais sans aiguille.
Cela permet d’enlever le besoin de fumer : la dépendance à la nicotine est stoppée !

C’est une toute nouvelle méthode ?

Non, elle est pratiquée depuis environ 30 ans avec succès dans les pays occidentaux. Seule la technologie qui évolue avec le temps offre des moyens de plus en plus sophistiqués pour atteindre un traitement efficace de plus en plus rapide.

C’est une méthode miracle ?

Pas tout à fait. Il faut de la part du patient une motivation les premiers jours qui suivent le traitement. Ce dernier agit principalement sur l’accoutumance au tabac ou dépendance physique. Il ne fera rien contre la force de l’habitude et la faiblesse de la personne face aux sollicitations d’autres fumeurs.

Sans volonté réelle de mettre fin définitivement au tabac, cela ne sert à rien de commencer le traitement.

Je peux vraiment arrêter de fumer définitivement dès le premier traitement ?

En toute franchise, oui mais seulement si vous en avez la volonté. Celle-ci doit être très forte. Le taux de réussite est de 80 % dès le premier traitement.Cette méthode fonctionne très bien et c’est pour cette raison qu’elle est garantie 1 an.
Après 15 jours sans fumer, le risque de récidive est quasi inexistant.

Est-ce que cela fait mal ?

Absolument pas. Si la thérapie agit comme l’acupuncture, aucune aiguille ne pénètre la peau. De rares témoignages parlent de chatouillements ressentis pendant le traitement, sans plus. Le traitement est vraiment indolore.

Y a-t-il des effets secondaires et des contre-indications ?

Aucune contre-indication quels que soient les médicaments que vous prenez. Peut être pratiqué sur une femme enceinte. Quelques personnes parlent de torpeur, de sommeil très profond la première nuit. Donc par précaution, à ne pas faire la veille d’un long trajet si vous êtes conducteur. Certains parlent aussi d’irritabilité avec les tiers mais celle-ci disparaît très vite.

Est-ce que le traitement est remboursé par les mutuelles ?

La thérapie n’est pas remboursée par la sécurité sociale mais au vu des économies réalisées en n’achetant plus de tabac et surtout l’impact positif pour votre santé, le coût du traitement vous semblera dérisoire avec le recul.

Bénéfique pour votre employeur

Dépression, stress, surpoids, tabagisme… les entreprises s’impliquent de plus en plus dans la santé de leurs salariés.

Un fumeur coûte en moyenne 4 600 euros de plus qu’un non fumeur à un employeur. 

Fumer nuit gravement à votre santé… et à celle de votre entreprise !

Désormais, on pourrait presque voir inscrit ce message de prévention au dos des paquets de cigarettes.C’est en tout cas ce que révèle une étude américaine, rendue publique ce mardi par la revue Tobacco Control. Selon l’étude, un fumeur coûterait donc en moyenne 4 600 euros à son employeur.

Un chiffre qui peut varier entre 2 200 euros et plus de 7 700 euros en fonction du secteur d’activité et de l’emploi, pas du nombre de paquets fumés par jour !Ici pas question de pointer du doigt les gros fumeurs à la différence des fumeurs plus modérés. Quel que soit son profil, un fumeur fait perdre de l’argent à sa boîte, selon l’étude de Tobacco Control.

Ainsi les pauses clopes successives représenteraient un manque à gagner moyen de 2 350 euros par employé et par an.L’absentéisme coûterait environ 395 euros, et le présentéisme (le fait d’être présent mais moins productif à cause de l’addiction à la nicotine), environ 353 euros par an et par fumeur. Un autre point important, les dépenses de santé. Leur surcoût lié à l’addiction au tabac atteindrait pour l’employeur un montant de 1 570 euros par an et par employé fumeur.

De l’autre côté de l’atlantique, les entreprises américaines ont déjà entrepris des mesures visant à réduire ces coûts, et éventuellement sevrer leurs employés.Ainsi certaines boîtes imposent aux fumeurs un supplément de cotisation pour leur assurance santé. D’autres refusent catégoriquement d’employer un fumeur. Enfin certaines licencient le fumeur s’il n’a pas arrêté après une période donnée.

Certaines entreprises ont offert la possibilité à leurs employés de venir gratuitement ou avec un petite participation au centre laser anti-tabac pour arrêter de fumer.

D’autres proposent une prime a leur employé s’il arrête de fumer.

Vous êtes accro à la cigarette? Pourquoi ne pas vous tourner vers votre patron pour remédier à cela. Les entreprises ne se préoccupent plus seulement de la santé psychique des salariés : elles sont de plus en plus nombreuses à proposer différents programmes de remise en forme passant de la lutte contre l’obésité à l’arrêt du tabagisme. « Les ressources humaines ont pris conscience de l’intérêt d’avoir du personnel en bonne santé, car ceux-ci sont demandeurs de ce bien-être au travail aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’entreprise ».

Et visiblement cela plaît : d’après un sondage BVA pour la société Protéines, 70 % des personnes interrogées se déclarent satisfaites de cette démarche.

Les entreprises ont tout à y gagner

Les employeurs font preuve d’altruisme certes, mais ce n’est pas gratuit. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les programmes d’activité physique au travail peuvent réduire de 32% les congés maladie et donc conduire à une économie de 250 euros par salarié et par an. Ces mesures permettent également des rendements plus importants puisqu’un employé physiquement actif est 12% plus efficace qu’un sédentaire.

Idem pour les fumeurs : selon une étude de l’institut CSA santé publiée en 2009 une personne habituée à fumer un paquet par jour prend huit pauses quotidiennes ce qui représente près de 80 minutes. Sans compter les problèmes de concentration et les arrêts maladie (19% pour les fumeurs dans les 6 derniers mois contre 11,5% pour les autres). « Les problèmes de santé des salariés ont une répercussion directe sur leur entreprises car ils entraînent l’absentéisme. Ces services permettent aux employés de se sentir plus concernés par leur travail et donc plus productifs » explique Raphael Gruman de la société Dietatwork.

Une entreprise qui veut durer dans le temps doit savoir s’occuper de la santé de ses salariés.

S’occuper de la santé de ses salariés peut également avoir un impact bénéfique à l’extérieur de l’entreprise. Selon le baromètre BVA pour la société Protéines, 73% des gens interrogés se disent plus enclins à acheter les services d’une société sachant qu’elle se préoccupe du bien-être de ses troupes. Un chiffre qui montre que les entreprises efficaces dans ce domaine voient indéniablement un retour sur investissement. « Une entreprise qui veut durer dans le temps doit savoir s’occuper de la santé de ses salariés sinon elle va voir flamber le turn-over et la démotivation », ajoute Nicolas Brosset. Ces actions renforcent même le sentiment d’appartenance des salariés. « En multipliant les programmes, on peut générer plus de relations positives avec son employeur. Et c’est un facteur de fidélité à l’entreprise », soutient Estelle Becuwe.

Seul hic: ces mesures s’appliquent en priorité aux salariés de grands groupes à l’instar de Danone, Nike ou Apple plus enclins à mettre la main au portefeuille.

Les campagnes de santé comme dans les TPE-PME passe souvent par une demande des emploiler.

Les motivations

La peur pour la santé n’est pas une bonne motivation.  La seule manière de se prémunir est de ce décider invulnérable.  Alors, pourquoi ne fumerait-on pas si l’on ne peut être atteint par le cancer? Par contre, si l’on est essoufflé, si l’on tousse, si l’on souffre d’artérite, savoir qu’une amélioration rapide suivra l’arrêt est bon.
L’exemple qu’on veut donner à ses enfants, ou le fait qu’on ne voudrait plus les enfumer.  Mais cette idée porte en elle le sentiment de culpabilité, ce qui n’est pas supportable et pousse à la dénégation, voire à la provocation.  On fume pour bien montrer qu’on ne croit pas à ces histoires de tabagisme passif et d’exemple.
Le sentiment d’être dépendant, esclave, vache à lait des compagnies tabatières peut susciter au contraire un sentiment de révolte poussant à chercher à se libérer. Calculer ainsi les sommes astronomiques que l’État prélève dans votre budget en sus de vos impôts, avec votre complicité, peut être un bon exercice.
Le sentiment intime de confiance en soi qui fait qu’on pense intimement qu’on peut réussir est la seule idée qui soit associée au succès. Penser que s’arrêter relève plus de la stratégie que tous peuvent appliquer que d’une force particulière de caractère réservée à certains. Le Laser fonctionne chez tout le monde.

L’arrêt du tabac améliore la vie sexuelle. 

C’est prouvé ! Les non-fumeurs font plus souvent l’amour et sont moins sujets aux troubles sexuels.
En effet, la consommation de tabac peut entraîner pannes sexuelles voire impuissance, et baisse de la libido.
Par ailleurs, fumer augmente le risque de graves maladies cardio-vasculaires.
Outre leur dangerosité, ces affections attaquent les vaisseaux sanguins,
y compris ceux du pénis, causant des problèmes d’érection.
Rassurez-vous : après l’arrêt de la cigarette, le risque d’être victime de troubles sexuels retombe très rapidement.

J’aurai une meilleure image de moi-même de changement
Je me respecterai plus
Je me sentirai plus responsable envers moi-même
Je me sentirai libre
Je serai libéré(e) de ce geste compulsif
Je me sentirai mieux dans ma peau
Je me sentirai à l’aise au milieu des non-fumeurs
Je sentirai bon
Je serai beau, belle
Je serai plus féminine
Je serai fier(fière) de cet accomplissement
J’aurai plus confiance en moi pour accomplir d’autres choses
importantes
Je serai à la mode
Je serai en meilleure santé
Je serai en meilleure forme
J’aurai plus d’énergie, je me sentirai plus dynamique
J’aurai un esprit plus clair, plus lucide
Je serai libéré(e) des maux de tête
J’aurai des cheveux propres
J’aurai une meilleure vue
Je retrouverai le goût, l’odorat et le toucher
Je pourrai mieux apprécier les aliments et les boissons
Je pourrai mieux chanter (je retrouverai une voix claire,agréable)
Je serai débarrassé(e) de l’impression d’avoir la bouche pâteuse
J’aurai une bonne haleine
J’aurai des dents propres, saines et blanches
J’aurai plus de souffle, je respirerai mieux
Je préserverai la santé de mes poumons
Je préserverai la santé de mon coeur et de mon système
circulatoire
J’aurai un meilleur appétit
Je dormirai mieux
Je me réveillerai le matin me sentant en pleine forme
J’aurai un meilleur teint, j’aurai une peau fraîche et saine
Je pourrai recommencer à faire du sport
Je pourrai faire du sport avec plus d’énergie et plus de plaisir
J’aurai une meilleure vie sexuelle
J’aurai une grossesse saine, j’aurai un bébé libre de toute
influence du tabagisme de sa mère
Je me sentirai libéré(e) de toute peur de développer quelque
maladie liée au tabagisme
Je vivrai plus longtemps et en bonne santé
Je me sentirai calme
J’aurai une meilleure mémoire
Je pourrai mieux me concentrer au travail
Je serai plus productif(ve) au travail
Je gagnerai du temps
J’aurai les mains libres pour certaines activités (dessiner,
tricoter…)
Je ferai des économies
Avec l’argent économisé, je pourrai faire des cadeaux pour
moi-même et ceux que j’aime
Je ferai plaisir à mon conjoint et à mes enfants
Je permettrai aux autres de respirer un air sain en ma
compagnie
Je permettrai à mes enfants d’être en bonne santé
Je servirai d’exemple à mes enfants et à mes proches
Je serai plus disponible pour les membres de ma famille
Je me sentirai plus responsable envers mes enfants
Je pourrai embrasser sans gêner
Je maintiendrai une atmosphère saine à la maison et dans la
voiture
Je pourrai participer à la lutte contre le tabagisme, le cancer

bénéfices de l’arrêt du tabac

(Temps après la dernière cigarette)

0 min
La pression sanguine et les pulsations du cœur redeviennent normales
0 h
La quantité de monoxyde de carbone dans le sang diminue de moitié, l’oxygénation des cellules redevient normale
0 h
Le risque d’infarctus diminue déjà, les poumons commencent à éliminer le mucus et les résidus de fumée, le corps ne contient plus de nicotine
0 h
Le goût et l’odorat s’améliorent, les terminaisons nerveuses gustatives commencent à repousser
0 h
Respirer devient plus facile, les bronches commencent à se relâcher et on se sent plus énergique
1 à 0 mois
La toux et la fatigue diminuent, on récupère du souffle, on marche plus facilement
1 à 0 mois
Les cils bronchiques repoussent, on est de moins en moins essoufflé
0 an
Le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié, le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui du non fumeur
0 ans
Le risque de cancer du poumon diminue de presque de moitié
10 à 0 ans
L’espérance de vie redevient identique à celle des personnes n’ayant jamais fumé
Me contacter

N'hésitez pas à m'envoyer un message. Je réponds à toutes les questions !

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer